equipe

Faut-il poursuivre la même politique ?

Faute d’une responsabilité partagée et d’une volonté commune, les annonces nationales de rigueur, indispensables pour rassurer les prêteurs, ne se sont pas accompagnées d’un effort collectif cohérent au niveau des régions, des départements et des communes. Le développement intercommunal, volontaire ou imposé, n’a pas toujours abouti à la rationalité et aux économies d’organisation souhaitées, surtout lorsque des intérêts politiciens de bas niveau s’en sont mêlés.
Alors que la maison brûle, nos responsables passent leur temps à se renvoyer par presse interposée des accusations secondaires. Et certains continuent à programmer des dépenses importantes, en fonctionnement ou en investissement, comme si le monde était immobile et rien ne se passait autour d’eux, par exemple, au niveau du département, le train du Puy de Dôme, dont ni le coût réel, ni l’intérêt pour la population n’ont été évalués. Au contraire, d’autres investissements fondamentaux, comme ceux indispensables pour le traitement des ordures ménagères, sont différés ou abandonnés depuis des années, faute de cohérence, de courage ou de volonté politique. Cela démontre l’incapacité de gestion des majorités locales, qui contrôlent la plupart des collectivités territoriales pratiquement depuis la libération.
Voulez-vous leur donner de nouveaux moyens ou choisir l’indépendance et le renouvellement ?
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 
 

Poster un commentaire