fachogaucho

Dépasser les gesticulations des grands partis…

Une crise économique sans précédent secoue l’économie
française, européenne et mondiale.  Nos gouvernants ont de plus en plus de mal à en maîtriser des phases de plus en
plus graves.

Dans une société où montent les doutes, les peurs, les
échecs, les exclusions, et parfois la violence, dans une France où les écarts
entre privilégiés et défavorisés s’accroissent, qu’ils s’agissent des
territoires ou des individus, comment ne pas considérer comme décalées ou
ridicules les gesticulations politiques classiques de partis, de sous partis ou
de petits groupes, qui se battent pour organiser des primaires, conserver,
conforter ou conquérir le pouvoir à leur profit, en faisant de chaque élection
une mesure des forces pour les suivantes ?

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 
 

Poster un commentaire